Services juridiques au Québec

Nouvelle page Facebook pour réponse plus rapide!

Visitez notre page Facebook "Le Groupe Juridique", des avocats sont présentement en ligne pour vous répondre plus rapidement via message privé! De plus, vous pouvez nous transmettre un message texte au 514-839-6014 et un de nos avocats communiquera avec vous. Lors de votre appel à la ligne 1877 MES DROITS, si vous tombez sur la boite vocale, n'hésitez pas à contacter directement nos avocats en mentionnant Le Groupe Juridique.

Témoignage émouvant au procès pour meurtre de Randy Tshilumba

08/09/2017 15:48

«L'arme est sortie de Clémence... c'était comme son dernier souffle...», a raconté Pascale Nadège-Joseph, la voix brisée. Cette cliente se trouvait avec sa fille à seulement quatre mètres de Clémence Beaulieu-Patry quand Randy Tshilumba l'a poignardé.

«L'arme est sortie de Clémence... c'était comme son dernier souffle...», a raconté Pascale Nadège-Joseph, la voix brisée. Cette cliente se trouvait avec sa fille à seulement quatre mètres de Clémence Beaulieu-Patry quand Randy Tshilumba l'a poignardé à 14 reprises, comme le soutient la Couronne.

«Appelez la police! Appelez la police! Il est en train de la tuer!», a-t-elle hurlé en voyant le long couteau de chasse sortir du corps de Clémence Beaulieu-Patry. Dans un témoignage émouvant ce matin au premier jour du procès pour meurtre prémédité de Randy Tshilumba, Pascale Nadège-Joseph a fait un récit bouleversant de la mort de la jeune employée de 20 ans du Maxi.

Son mari, Jean Lahens, quatrième témoin appelé par la Couronne, a raconté être parti à la poursuite du meurtrier de Clémence Beaulieu-Patry, sans réussir à l'attraper. Premier à s'être rendu au chevet de la jeune femme, il a tenté de lui sauver la vie en appuyant sur ses plaies.

«Je me suis agenouillé. Je voyais le sang qui sortait. Il y avait tellement de sang... le sang sortait de partout», a-t-il raconté en essuyant ses larmes, bouleversé.

Selon la version des évènements présentée par la procureure de la Couronne Catherine Perreault ce matin dans son exposé introductif, Randy Tshilumba a planifié de tuer Clémence Beaulieu-Patry une semaine après avoir été éconduit par celle-ci. 

Le 10 avril 2016, un couteau de chasse dans ses poches, il s'est dirigé directement vers Clémence Beaulieu-Patry au supermarché Maxi et l'a poignardé 14 fois dans le dos, le cou et la poitrine avant de prendre la fuite pour se cacher dans un Tim Hortons.

Cette version des événements n'a pas encore été appuyée entièrement par la preuve. Toutefois, la défense a admis ce matin que Randy Tshilumba se trouvait bel et bien dans le Maxi au moment de la mort de Clémence Beaulieu-Patry.

Les deux premiers témoins appelés à la barre ce matin étaient les meilleures amies de la victime.