Services juridiques au Québec

Nouvelle page Facebook pour réponse plus rapide!

Visitez notre page Facebook "Le Groupe Juridique", des avocats sont présentement en ligne pour vous répondre plus rapidement via message privé! De plus, vous pouvez nous transmettre un message texte au 514-839-6014 et un de nos avocats communiquera avec vous. Lors de votre appel à la ligne 1877 MES DROITS, si vous tombez sur la boite vocale, n'hésitez pas à contacter directement nos avocats en mentionnant Le Groupe Juridique.

Statistique Canada: une erreur a fait bondir l'usage de l'anglais au Québec

11/08/2017 16:05

Les données de recensement sur la langue maternelle ou la langue parlée à la maison transmises en août par Statistique Canada étaient erronées.

Les données de recensement sur la langue maternelle ou la langue parlée à la maison transmises en août par Statistique Canada étaient erronées.

L'agence fédérale vient de reconnaître qu'une erreur dans un programme informatique a mal classifié la langue parlée par quelque 61 000 personnes dans les données de recensement dévoilées au début du mois. Cette bourde a manifestement gonflé la proportion de personnes qui ont l'anglais comme langue maternelle ou qui le parlent à la maison.

Cette semaine, le chercheur Jack Jedwab émettait des doutes sur la validité des données de recensement, des hausses trop importantes de personnes parlant l'anglais étant enregistrées sans raison logique dans certaines villes en région. 

«Après un examen approfondi», Statistique Canada confirme qu'elle a erré. Notant à quel point les données de recensement sont d'une grande importance «dans la prise de décisions [des gouvernements]», l'agence assure travailler «avec diligence pour corriger les renseignements et publier des résultats mis à jour la semaine prochaine. Nous prenons également des mesures pour consolider nos procédures de contrôle de la qualité».

 

Les données de recensement sur la langue communiquées en août faisaient état de 8,1 millions de Canadiens qui affirmaient parler français à la maison, soit 23,3 % de la population canadienne (comparativement à 23,8 % en 2011).

Au Québec, 70,5 % des répondants ont dit parler «uniquement» en français, comparativement à 72,8% en 2011. À l'inverse, l'anglais au Québec semblait progresser, 6,6 % des personnes disant parler uniquement cette langue au Québec en 2016 comparativement à 6,2 % en 2011.

Statistique Canada écrit regretter «tout inconvénient causé par cette erreur».

Les prochaines données du recensement sur le revenu sont attendues en septembre.

Réactions

«C'est un peu bizarre que des gens qui sont à temps plein sur un dossier ne soient pas en mesure de voir des anomalies comme ça», a réagi le directeur général du Mouvement Québec français, Éric Bouchard.

Après la publication des résultats, celui-ci réclamait des mesures incitatives financières importantes du gouvernement du Québec pour la francisation.

«Que Statistique Canada ait reconnu l'erreur, c'est une chose, dit-il. Qu'il la corrige, c'est bien parfait. Il reste qu'au bout du compte, le français recule au Québec et l'anglais avance, que ce soit sur l'île de Montréal, que ce soit à Laval, que ce soit à Longueuil.»Le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française du Québec, Luc Fortin, attend pour sa part la mise à jour des données avant de commenter, selon son bureau.