Services juridiques au Québec

Nouvelle page Facebook pour réponse plus rapide!

Visitez notre page Facebook "le Groupe Juridique", des avocats sont présentement en ligne pour vous répondre plus rapidement via message privé! De plus, vous pouvez nous transmettre un message texte au 514-839-6014 et un de nos avocats communiquera avec vous. Lors de votre appel à la ligne 1877 MES DROITS, si vous tombez sur la boite vocale, n'hésitez pas à contacter directement nos avocats en mentionnant le Groupe Juridique.

Dépenses publiques: Québec poursuit Lise Thibault

31/05/2010 00:00

Radio-Canada apprend que le gouvernement du Québec réclame près de 92 000 $ à l'ancienne lieutenante-gouverneure Lise Thibault pour des dépenses jugées excessives. Une poursuite a été déposée lundi au palais de justice de Québec.

Dépenses publiques: Québec poursuit Lise Thibault

2010-05-31 18:32:14


(Source: Radio-Canada) Radio-Canada apprend que le gouvernement du Québec réclame près de 92 000 $ à l'ancienne lieutenante-gouverneure Lise Thibault pour des dépenses jugées excessives. Une poursuite a été déposée lundi au palais de justice de Québec.


Radio-Canada apprend que le gouvernement du Québec réclame près de 92 000 $ à l'ancienne lieutenante-gouverneure Lise Thibault.

Une poursuite au civil a été déposée lundi après midi au palais de justice de Québec.

La somme inclut :


près de 60 000 $ versés à la Fondation de Lise Thibault, à même le budget de fonctionnement du lieutenant-gouverneur;
7000 $ pour des cours de ski;
près de 5000 $ pour des frais de restaurant ou de nourriture.

Québec réclame aussi de l'ancien garde du corps de Mme Thibault, Guy Hamelin, 21 000 $ pour des heures supplémentaires non justifiées et des parties de golf.

Rappelons que Lise Thibault était déjà accusée au criminel pour fraude, abus de confiance et fabrication de faux documents.

Selon les vérificateurs généraux du Québec et du Canada, au cours de ses 10 ans en poste, l'ex-lieutenante-gouverneure a dépensé plus de 700 000 $ de façon injustifiée, une accusation dont elle s'est notamment défendue en commission parlementaire, en octobre 2008.

Le gouvernement du Canada a déjà indiqué qu'il avait l'intention de réclamer, lui aussi, les sommes versées injustement.

D'après un reportage de Sébastien Bovet